Identifiez-vous
stages_180
Accueil > Exemple de lettre de motivation ratée pour un poste d'attaché de production

Exemple de lettre de motivation ratée pour un poste d'attaché de production

Vous recherchez un emploi d'attaché de production ? Découvrez vite les atouts et défauts de cette lettre de motivation rédigée par une diplômée en littératures. Le modèle est consultable en bas de page.



Les atouts de cette lettre de motivation pour un poste d'attaché de production

Peu ou pas de points forts, malheureusement, dans cette lettre de motivation maladroite et mal construite. Pourtant, cette jeune femme dispose de réels atouts, mais elle n’a pas su les valoriser.

Ses nombreux défauts

• L’accroche (« J’ai appris avec beaucoup d’intérêt que vous recherchiez une attachée de production pour l’émission Tous aux abris ! ») est une entrée en matière très banale et n’apporte aucun élément concret au recruteur.

• Dans la mesure où le poste est indiqué en objet, il est inutile de le répéter dès la première phrase, puis, encore, juste avant la formule de politesse.

• Inutile également la notion d’« auditrice fidèle » : écouter la station de radio à laquelle on s’adresse semble bien le minimum que puisse faire un candidat sérieux. La dimension quelque peu « affective » est plus de nature à provoquer l’agacement qu’à convaincre. Le lien avec le diplôme n’a rien d’explicite ni de cohérent. Aucun élément concret ne sera d’ailleurs apporté sur les acquis de la formation.

• Les tâches effectuées au cours du stage ne sont pas suffisamment détaillées, alors que le thème des reportages ne constitue pas une information pertinente pour un recruteur. Celui-ci se demande si la candidate a su prendre du recul par rapport aux tâches qu’elle effectuait, comprendre leur finalité ou si elle s’est contentée d’exécuter ce qui lui était demandé. « J’ai eu l’occasion » et « je devais » dénotent d’ailleurs une certaine passivité.

• Ce manque de maturité professionnelle semble corroboré par les tournures imprécises de la lettre (« à plusieurs reprises », « un travail de qualité ») et celles qui trahissent le manque de confiance en soi de la candidate (« je crois désormais posséder », « je me sens à même de », « je pense avoir fourni »).

Au final, une lettre trop longue, mais qui n’en dit pas suffisamment sur son auteur.

Rédaction Studyram@Emploi.com

Source : La lettre de motivation, spécial cursus universitaire, éditions Studyrama.

 

 

Agenda
du recrutement