Identifiez-vous

Accueil
Interview

Recherche d'emploi : « Le talent peut se révéler autrement dans une situation de crise »

[[image_alt]]

La crise du Covid-19 chamboule tous les projets professionnels des futurs diplômés qui devront trouver un premier emploi dans un contexte économique inédit, en faisant preuve de persévérance et d'innovation en matière de recherche d'emploi. 3 questions à... Sébastien Sanchez, Managing Director au sein du cabinet de recrutement Page Personnel.



Certains jeunes expriment déjà leurs craintes quant à trouver un premier emploi à la sortie de crise. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes diplômés pour les encourager dans cette situation inédite ? 

La fin des études est souvent synonyme de choix. Le fait est que la crise actuelle du Covid-19 touche tout le monde, les jeunes diplômés sont également concernés.

Les comportements doivent évoluer et s’adapter au contexte. Certains étudiants vont rallonger leurs cursus pour décaler leur entrée sur le marché du travail afin de bénéficier d’une meilleure dynamique. Il est possible de prolonger les études, de reprendre une formation de même niveau, se réorienter vers des filières plus porteuses ou encore se spécialiser sur de nouveaux domaines de prédilections. L’arbitrage entre le secteur publiques versus privé peut changer.

D’autre part, la période de la vie entre la fin des études et le début de la vie professionnelle est habituellement propice aux voyages, la découverte de nouvelles cultures, l’apprentissage de langues étrangères ; malheureusement la fermeture des frontières limite ces opportunités.

Devront-ils revoir leurs ambitions à la baisse ?

Les exigences peuvent être revues : ne pas se focaliser sur le sacro-saint CDI, être plus ouvert, plus mobile, notamment vers d’autres secteurs d'activité, d’autres fonctions ou d’autres types de structure. Accepter de se diriger vers des contrats : stages, alternance/apprentissage, CDD et intérim pour mettre un pied dans le monde de l'entreprise et muscler son CV.

Comment les jeunes diplômés pourront se valoriser auprès des recruteurs une fois l'épidémie de Covid-19 passée ? 

Il est coutumier de dire que dans chaque crise des opportunités se dessinent. Actuellement, les secteurs de la santé, de l’agroalimentaire ou du e-commerce proposent des emplois, mais encore faut-il que les postes proposés correspondent aux compétences ou aux aspirations. Il est donc fort probable que la durée de leurs recherches sera augmentée car les opportunités seront moins nombreuses alors que le nombre de jeunes diplômés reste constant.

Il est encore plus nécessaire qu’habituellement d’optimiser tous les canaux disponibles. Les réseaux sociaux sont importants et puissants mais il ne faut pas faire l’impasse sur des circuits courts et directs : amis, relation de relation, réseau d’anciens élèves, famille, prestataires de recrutements, contacts liés aux activités sportives ou hobbies…

Le diplôme n'est plus un sésame unique et suffisant. La personnalité, le savoir être, les soft-skills, la cohérence du parcours, le potentiel, la communication ou les réussites du candidat sont également pris en compte.

Pour conclure, je leur conseillerai de rester optimistes : le talent peut se révéler autrement dans une situation si particulière. Cette crise est importante mais passera. Certains scénarios anticipent une reprise en V, donc restez prêts.

Propos recueillis par Rachida Soussi 

 

Recruteurs à la une
0 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement