Identifiez-vous
jobs_t_bouton_180
Accueil > Moins de 30 ans et entrepreneur

Moins de 30 ans et entrepreneur

Moins de 30 ans et entrepreneur
Charles Nouboué, diplômé de l’Esigelec Rouen et du mastère en entrepreneuriat de l’Essec et Ecole Centrale Paris, a créé son entreprise Fitle en 2014. Il intègre, en janvier 2018, le célèbre classement « 30 under 30 » du magazine Forbes France. Portrait d’un jeune entrepreneur influent.


Après l’obtention d’un diplôme d’ingénieur à l’Esigelec Rouen, Charles, âgé de 21 ans, décide de compléter son cursus d’un mastère en entrepreneuriat : « J’ai intégré cette formation pour apprendre les rouages de la création d’entreprise. A ce moment-là, je n’avais pas encore d’idée mais une forte envie d’entreprendre. » A l’issue de sa formation, Charles intègre un grand cabinet d’audit en tant qu’analyste pendant deux ans. « Durant ces deux années, l’idée m’est venue. Je finissais tard et je travaillais très souvent les week-ends ce qui me laissait peu de temps pour acheter mes vêtements en boutique. J’utilisais alors beaucoup les sites marchands mais les vêtements achetés en ligne ne m’allaient pas toujours et je devais les renvoyer. » Sa soif d’entreprendre l’encourage alors à démissionner pour proposer une solution à ce problème : utiliser les nouvelles technologies pour essayer des vêtements en ligne avant de les acheter ! Le principe est logique, mais il fallait y penser.

A LIRE AUSSI >> Près d’1 jeune sur 2 voudrait créer son entreprise

De l'idée à la concrétisation

fitle_300Il réalise alors une étude de marché et constate que ce problème concerne beaucoup de personnes. « Une opportunité était donc à saisir. » En décembre 2013, l’idée se forme et en fonction des compétences dont il a besoin pour réaliser son projet, il fait appel à des camarades pour le rejoindre dans cette aventure. Aujourd’hui, une vingtaine de personnes travaillent à ses côtés. Mais pour concrétiser son idée, il sollicite l’ESSEC Venture, un dispositif qui accompagne les étudiants de cette école de commerce, porteurs de projets, notamment grâce à un soutien logistique et administratif. Côté financier, Charles fait appel à la BPI et au Réseau Entreprendre 92. Bien accompagné, le jeune homme lance en janvier 2014 Fitle, une cabine d’essayage virtuelle permettant aux internautes d’« essayer » chez eux des vêtements repérés sur les sites marchands de 200 partenaires. « Notre service vient se greffer sur le site d’une marque. En fonction de la morphologie (taille, sexe, poids) d’une personne, l’application lui propose soit la taille qui lui conviendrait le mieux dans cette marque, soit d’essayer directement le vêtement grâce à un avatar en 3D reflétant son apparence. » Pour cela, l’appli s’appuie sur trois photos à prendre directement avec son smartphone : de pied, de profil et un autoportrait.

A LIRE AUSSI >> Se lancer dans la création d’entreprise

Un jeune entrepreneur qui monte

Une start-up française qui fait du bruit et révolutionne la vente en ligne. Si bien que le magazine Forbes France le classe dans son palmarès « 30 under 30 », qui met en lumière les 30 jeunes les plus influents de moins de trente ans. Une consécration pour ce jeune entrepreneur qui ne compte pas en rester là. Du haut de ses 29 ans, le jeune entrepreneur rêve d’international : « Je souhaite poursuivre la croissance commerciale de Fitle en France mais surtout la développer à l’étranger. Créer mon entreprise a été très épanouissant. Même si le chemin est parfois semé d’embûches, il ne faut jamais se décourager. » Un conseil qu'applique au quotidien ce jeune Français motivé par la poursuite de sa belle aventure entrepreneuriale.

Rachida Soussi

Agenda
du recrutement