Identifiez-vous
1_emploi_bouton_180
Accueil > Les jeunes actifs recherchent la stabilité de l'emploi avant tout !

Les jeunes actifs recherchent la stabilité de l'emploi avant tout !

Cet article est issu des archives de StudyramaEmploi.com et n'est accessible que par un moteur de recherche.
Nous vous invitons donc à rechercher, dans les rubriques en ligne de StudyramaEmploi.com, une information actualisée sur ce sujet.
Les jeunes actifs privilégient la stabilité de l'emploi L’enquête 2012 de l’observatoire Cegos sur les jeunes Européens et le travail en dit plus sur les aspirations professionnelles et personnelles de
3 000 jeunes actifs d'Allemagne, France, Espagne, Italie et du Royaume-Uni. Portrait d'une génération en quête de stabilité et d'une vie de famille.


Quand ils sont questionnés sur les critères qui les ont attirés lors de leur embauche, les jeunes actifs européens âgés entre 20 et 30 ans sont unanimes. Ils recherchaient avant tout la stabilité de l’emploi. Avec la crise, la donne change. Les jeunes souhaitent trouver un emploi et le garder ! Lors de la dernière enquête en 2009 - au tout début de la crise -, la rémunération arrivait, largement en tête des suffrages en France. Aujourd’hui, elle prend la seconde position. Le contenu du poste prend la troisième position (38 %).

Se rattacher à la famille et aux amis

Paradoxalement, alors qu’ils souhaitent un emploi stable, 50 % des jeunes européens sont prêts toutefois à quitter leur employeur dans les 3 ans à venir. Un constat qui ne s’observe pas en France, où les deux tiers des jeunes sondés indiquent ne pas vouloir quitter leur entreprise si elle répond parfaitement à leurs attentes. Ces derniers sont, par ailleurs, plus friands de postes à responsabilités puisque 22 % d'entre eux souhaitent exercer, dans un avenir proche, un travail de manager.

Pour autant, le travail ne fait pas tout ! D'autres préoccupations entrent en jeu. Les jeunes européens interrogés placent en tête des priorités dans la vie : la famille. La valeur travail reste néanmoins importante, et arrive en 2e position des priorités. Les amis prennent en revanche le pas sur le travail et la famille chez les jeunes en France : ainsi pour 55 % des répondants, les amis demeurent la priorité dans la vie. Elle est suivie de près par le travail (51%).

Travailler pour gagner sa vie

Mais que représente alors le travail pour eux ? 83 % d’entre eux travaillent en premier lieu pour gagner leur vie (ils sont même 93 % en France). 53 % exercent un métier pour se réaliser et 48 % pour développer leurs compétences. Le poste idéal se trouve, pour plus de la moitié des répondants, dans une entreprise de grande taille. Stabilité ne rime pas forcément avec secteur public. Pour preuve, 59 % d’entre eux préfèrent le secteur privé. En outre, 39 % ont signé un CDI. Pour le décrocher, 25 % ont privilégié la candidature spontanée, 20 % les relations personnelles et 16 % les petites annonces. Les réseaux sociaux ne sont finalement que très peu utilisé par la génération Y (10 %). Enfin, la création d’entreprise n’intéresse qu’une poignée d’entre eux : 32 % des jeunes européens, et seulement 22 % des Français.

Rachida Soussi

Recruteurs à la une
2 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement