Identifiez-vous
1_emploi_bouton_180
Accueil > Témoignage : « J’ai quitté un grand groupe pour une start-up »

Témoignage : « J’ai quitté un grand groupe pour une start-up »

Cet article est issu des archives de StudyramaEmploi.com et n'est accessible que par un moteur de recherche.
Nous vous invitons donc à rechercher, dans les rubriques en ligne de StudyramaEmploi.com, une information actualisée sur ce sujet.

Responsable Marketing et Partenariats chez Bulb in Town, un site de financement participatif de proximité, Alice Lauriot Prévost a quitté un grand groupe de cosmétiques pour s’épanouir dans une start-up. Portrait d’une jeune femme ambitieuse et qui n’a pas peur des challenges ! 



Diplômé d’un master en management à l’EM Grenoble, Alice a rejoint un grand groupe de cosmétiques à la suite d’un stage de fin d’études, en tant que chef de Produits Maquillage à la Direction Marketing Internationale. Après trois années, elle décide de tout quitter pour intégrer une structure plus petite. « Je souhaitais avoir plus d’autonomie, de liberté de création, pour sentir l’impact plus direct de mon travail et co-créer un modèle de management et de « vivre ensemble » au sein de l’entreprise. J’avais également l’envie d’œuvrer pour un sujet qui me tient à cœur : l’implication des citoyens dans le développement de leur territoire et la création de liens sociaux. »

Des aspirations professionnelles différentes

De son parcours, Alice ne regrette rien. « D’un grand groupe, j’ai appris beaucoup. C’est une très bonne école de marketing, avec des formations régulières et des possibilités d’évolution. Sans oublier les conditions matérielles confortables et des budgets importants pour réaliser les projets. » Pour autant, la jeune femme s’est sentie « très stressée » et frustrée par « la lenteur des prises de décision due aux multiples échelons de validation ». En intégrant une start-up, la jeune femme attendait alors beaucoup ! « Je recherchais une entreprise à taille humaine, où règnent confiance et bienveillance ; de la souplesse et de l’agilité pour proposer, participer, mettre en place, tester et ajuster ; une implication plus forte. Mais aussi du concret avec des projets qui se mettent en place vite et des résultats tangibles à la clé. » Et elle a trouvé son bonheur en rejoignant Bulb in Town, un site de financement participatif de proximité qui permet aux habitants d’un territoire de soutenir les artisans et commerçants locaux. Et cette jeune femme n’a pas le temps de s’ennuyer. « Difficile de parler d’un quotidien, car les journées sont très différentes les unes des autres. Durant trois jours par semaine dans nos bureaux parisiens du 18e (grande maison partagée avec 4 autres start-up), j’accompagne nos conseillers partenaires ainsi que leurs porteurs de projet dans la réussite des campagnes de financement participatif. Je réfléchis aussi sur des sujets transversaux : supports de communication, rédaction des newsletters, recrutement, etc. Une journée par semaine je me déplace en régions pour former des conseillers à ce nouveau mode de financement. Enfin, une journée par semaine, je me rends à des tables rondes ou des événements autour des territoires et de leur développement. À ces occasions, je rencontre des élus locaux ou des conseillers avec qui je peux échanger et faire grandir l'entreprise. »

Participer à la réussite de la start-up

Alice a apporté sa pierre à l’édifice Bulb in Town, et d’une manière plus globale à « l’attractivité de nos commerces de proximité et du savoir-faire français ». En travaillant dans une start-up, elle peut mesurer directement les fruits de son travail. Parmi les projets concrétisés, « j’ai notamment participé à l’inauguration d’une boucherie avec 240 contributeurs venus témoigner leur soutien, grâce à une campagne de financement participatif réussie. » Ce qui lui plaît dans son travail, « c’est la proximité avec les porteurs de projet, les bénéficiaires/utilisateurs finaux, d’avoir une vision globale de l’entreprise et de la diversité dans les tâches à réaliser. » Animation du réseau de partenaires, rédaction et co-création des supports de communication (brochures, newsletter, etc.), gestion des contenus avec l’attachée presse et le community manager, réflexion continue sur l’optimisation du site internet, du processus de coaching des porteurs de projet, des services... n'ont plus de secret pour elle.

Et si on lui demande si elle a des regrets d'avoir changé d'employeur, la jeune femme répond fermement non. « Je suis très heureuse chaque matin à l’idée d’accompagner des entrepreneurs à faire émerger leurs projets. Je me sens très épanouie et sereine dans cette nouvelle vie professionnelle. Cependant, je n’ai aucun regret non plus d’avoir passé trois années chez un grand groupe, extrêmement formatrices et qui me servent au quotidien chez Bulb in Town. Quitter un grand groupe pour une start-up est une aventure formidable, mais je recommande à ceux que cela tenterait de réfléchir longuement sur le secteur et les valeurs portées par la start-up en question : travailler en start-up nécessite un engagement de tous les jours ! » Un challenge quotidien pour des passionnés. 

Rachida Soussi

 

 

 

Recruteurs à la une
2 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement