Identifiez-vous
stages_180
Accueil > Google, employeur le plus attractif au monde

Google, employeur le plus attractif au monde

Les entreprises préférées des étudiants dans le monde
Universum, cabinet d’études et de conseil en marque employeur, a dévoilé son classement 2018 des employeurs les plus attractifs aux yeux des étudiants du monde entier. Une fois de plus Google confirme sa suprématie. Tous les résultats !


Cette enquête s’appuie sur les réponses de 225 000 étudiants issus d’écoles de commerce et d’ingénieurs dans 12 pays (Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Inde, Italie, Japon, Russie, Corée du Sud, Royaume-Uni, Etats-Unis).

Google fait toujours autant rêver les étudiants

Sans surprise, le géant des moteurs de recherche Google reste l’entreprise qui fait le plus rêver les étudiants en écoles de commerce et d’ingénieurs.

Auprès des futurs commerciaux, Google demeure talonné par Goldman Sachs. Le cabinet d'audit et de conseil EY gagne une place et occupe la 3ème marche du podium. Deloitte (6e en 2017) et KPMG (9e en 2017) clôture ce Top5. Chez les futurs ingénieurs, Microsoft et Apple conservent leur rang : respectivement 2e et 3e. Avec une place gagnée, BMW Group se range à la 4ème place et Intel prend la 5e place (+2 places).

D’une manière générale, les entreprises américaines font davantage rêver les étudiants que les entreprises européennes (42 %).

A LIRE AUSSI >> Les entreprises préférées des étudiants français

Les secteurs qui séduisent les futurs diplômés

Selon leur filière, les étudiants sont attirés par des secteurs d’activité très différents. Si les étudiants en filière Business préfèrent travailler dans le conseil en stratégie et les services financiers, les futurs ingénieurs rêvent plutôt de travailler dans l’aéronautique, l’industrie et les services informatiques.

D’ailleurs, les banques d’investissement et des cabinets de conseil et/ou d’audit connaissent de fortes progressions depuis 5 ans. Les étudiants associent ces entreprises à des critères qui leur sont chers tels que les perspectives de revenus élevés et la formation professionnelle.

A l’inverse, les entreprises des secteurs « tech » comme les services informatiques, les logiciels et l’électronique perdent, pour la première fois après des années de croissance, des places significatives dans les classements. Apple perd 4 places dans le classement Business et Microsoft en perd 3.

A LIRE AUSSI >> Les entreprises qui recrutent des jeunes diplômés

Les principaux objectifs de carrière des étudiants

D’après les résultats de l’étude, ce qui importe le plus aux étudiants, qu’ils soient en filière Business ou Ingénierie, dans la recherche d’un premier employeur est la perspective d’avoir des revenus élevés. Ce critère a particulièrement gagné en importance auprès des futurs ingénieurs/IT. Très recherchés par les entreprises, ces profils peuvent profiter de leur position de force pour demander de meilleures rémunérations.

En parallèle, ces futurs jeunes diplômés sont aussi de plus en plus sensibles à l’environnement de travail dans lequel ils évoluent. Pour les élèves ingénieurs, l’innovation est la deuxième priorité. La dimension dynamique/créative et l’ambiance de travail arrivent ensuite.

A plus long terme, les étudiants (Business et Ingénieurs) souhaitent trouver un bon équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle : dans les 12 pays étudiés, cet objectif est le plus important ou le deuxième plus important. Les étudiants sont aussi très préoccupés par la sécurité de leur emploi. Seuls les étudiants en France, en Inde et les profils Business en Italie ne considèrent pas la sécurité de l’emploi comme l’un de leurs 3 principaux objectifs.

Les futurs ingénieurs français se distinguent par l’importance qu’ils accordent à la quête de sens : « se consacrer à une cause » apparaît comme leur deuxième objectif carrière. Seuls les étudiants en Italie partagent cette ambition.

Rachida Soussi
20/09/2018
Recruteurs à la une
2 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement