Identifiez-vous
1_emploi_bouton_180
Accueil > TOP 10 des métiers qui recrutent

TOP 10 des métiers qui recrutent

10 métiers qui recrutent
La pénurie de talents se poursuit dans l’Hexagone. Selon l'étude annuelle « Pénurie de Talents 2018 » de ManpowerGroup, les entreprises françaises sont confrontées à un véritable manque de main d’œuvre. 10 métiers souffrent particulièrement de cette pénurie. Mais quels sont-ils ?


La pénurie de candidats fait toujours rage et augmente même d’année en année. L’enquête annuelle de ManpowerGroup ("Talent Shortage Survey") révèle que 29 % des chefs d'entreprises du territoire interrogés ont des difficultés à trouver les compétences qu'ils recherchent. Un taux record. Ils étaient 23 % en 2016.

A LIRE AUSSI >> Plus de 2,6 millions de projets de recrutement pour 2019

Au niveau mondial, les difficultés de recrutement persistent pour 45 % des chefs d’entreprise interrogés. Et le constat est plus alarmant dans les grandes entreprises qui comptent plus de 250 employés : la pénurie de talents affecte 67 % des employeurs en 2018. Les employeurs du Japon (89 %), de Roumanie (81 %) et de Taïwan (78 %) sont ceux qui souffrent le plus de la pénurie de talents. Contrairement à leurs homologues britanniques (19 %), irlandais (18 %) et chinois (13 %) qui pâtissent le moins des effets de la raréfaction des talents. Pour réaliser cette étude, ManpowerGroup a interrogé près de 40 000 employeurs dans 43 pays.

10 métiers en manque de candidats

Et aucun secteur d’activité n’est épargné par ce phénomène. L’étude dévoile les 10 professions qui sont les plus recherchées dans le monde. Sur les dix dernières années, les ouvriers qualifiés (électriciens, soudeurs, mécaniciens...), les commerciaux, les ingénieurs, les chauffeurs et les techniciens constituent le Top 5 des métiers pénuriques.

Dans le Top 10, figurent également les spécialistes IT (experts en cybersécurité, administrateurs réseaux...), le personnel comptabilité et finance (experts-comptables, analystes financiers, commissaires aux comptes), les experts (chefs de projet, avocats, chercheurs), le personnel administratif (assistants de bureau, assistants de direction, réceptionnistes), les agents de production et machinistes

A LIRE AUSSI >> Les entreprises qui recrutent des jeunes diplômés

Les entreprises recrutent des profils atypiques

Parmi les raisons invoquées, près d’un tiers des employeurs évoquent le manque de candidats tandis que 20 % estiment que les candidats ne possèdent pas l’expérience requise.

Pour surmonter ces difficultés de recrutement, les entreprises renforcent leur offre de formation et de développement de carrière en interne. D'autant plus que la révolution digitale donne naissance à des métiers nouveaux qui demandent (et demanderont dans les années à venir) des compétences inédites. Plus de 50 % des entreprises sondées investissent ainsi dans des plateformes d’apprentissage et des outils de développement pour construire leur propre vivier de compétences. Elles n'étaient que 20 % à s’inscrire dans cette démarche en 2014. Et plus d’un tiers d'entre elles (36 %) se disent même moins exigeants quant à la formation ou l’expérience demandée pour le poste à pourvoir. Les entreprises recherchent davantage des profils atypiques.

Pour vous faire recruter, sachez mettre en avant vos compétences techniques et comportementales car de nombreuses entreprises vous tendent les bras ! Mais attention, seuls les candidats bien préparés pourront se démarquer face à la concurrence lors des entretiens d'embauche. À vous de jouer !

Rachida Soussi

26/06/2018

Agenda
du recrutement