Identifiez-vous
alternance_bouton_2019_180
Accueil > Exemple de lettre de motivation trop superflue

Exemple de lettre de motivation trop superflue

Le modèle est téléchargeable en bas de page.



Henri Molenda, recruteur chez Adalid, cabinet de recrutement spécialisé en informatique commente cette lettre.

Atouts

- La présentation est sobre.

- On ne repère pas de fautes d’orthographe ni de fautes de français à la première lecture.

Faiblesses

- Il n’y a pas d’objet. Il aurait été intéressant de préciser par exemple : « Demande de stage » afin de permettre au lecteur de classer la demande sans avoir à en lire le texte.

- Le type de poste n’est pas précisé dans le corps de la lettre : « secteur des NTIC » est trop vague.

- Le style se veut trop élaboré. Cela génère des phrases trop longues et des termes superflus (« forte volonté », « futur poste », « pleinement », « surtout », « prononcé », « opportunément »…). Un peu de simplicité serait profitable !

- L’entreprise n’a pas de « besoins en formation professionnelle » de stagiaires. C’est un service qu’elle offre. Eventuellement, peut-être a-t-elle des « besoins en stagiaires » ou des « offres de stages à pourvoir ». Cette maladresse montre une méconnaissance du monde de l’entreprise.

- Le candidat fait allusion à une fonction correspondant à ses attentes alors qu’il ne les a pas clairement exprimées.

Retenue ?

Tout dépendrait du CV, si ce candidat correspondait à un besoin spécifique, il serait reçu. Ce type de lettre correspond au style d’un « technicien » qui veut trop en faire. Cela n’est généralement pas bloquant pour certaines missions techniques mais attention à l’évolution.

Source : 200 lettres de motivation, spécial jeunes diplômés, éditions Studyrama.

Agenda
du recrutement