Identifiez-vous
stages
Accueil > Poursuivre après un Bac+3 pour mieux accéder à l'emploi

Poursuivre après un Bac+3 pour mieux accéder à l'emploi

Une insertion professionnelle plus rapide avec un Bac+5
Se spécialiser après un Bac +4/5 pour mieux accéder à l'emploi
Poursuivre ses études jusqu’au Bac+5, ou plus, c’est faire un pari sur l’avenir. Sans conteste, un plus haut niveau de qualification offre de meilleures conditions d’emploi. Le taux net d’emploi des jeunes diplômés de grandes écoles s’élevait ainsi à 86,5 % en 2017.


L’insertion des jeunes diplômés de masters 2 (écoles, universités) et plus est bonne. Selon la dernière enquête d'insertion publiée par l'Apec en avril 2017 : 82 % des jeunes diplômés 2015 de niveau Bac +5 et plus sont en poste au moment de l’enquête, soit 12 mois après l’obtention de leur diplôme. Le marché de l’emploi cadre s'améliore et les résultats devraient être meilleurs pour les promotions 2017 et 2018. Les jeunes diplômés de grandes écoles s'insèrent encore mieux. D’après la 25e enquête de la CGE, près de 9 diplômés en 2016 sur 10 ont un emploi dans les 6 mois suivant leur diplôme : le taux net d’emploi à 6 mois s’élève ainsi à 86,5 % en 2017, contre 83,1 % en 2016. De quoi rassurer les étudiants bientôt diplômés.

A LIRE AUSSI >> Les entreprises qui recrutent des jeunes diplômés

Plus de CDI et de responsabilités avec un Bac+5

Plus les jeunes sont diplômés, plus ils accèdent plus rapidement au marché de l’emploi. La durée moyenne de recherche s’établit à 2,5 mois pour les jeunes diplômés sondés par l’Apec. 

Ces jeunes diplômés Bac +5 en emploi travaillent majoritairement dans le secteur des services, l’industrie et le commerce-distribution. En outre, leurs conditions d’emploi sont plutôt favorables pour les diplômés de master et plus. Selon l’enquête de l’Apec, 55 % des jeunes sondés ont décroché un CDI et 53 % ont obtenu le statut cadre.

Trouver sa formation Bac +4/5 le samedi 17 mars à Paris !

Le salon Studyrama des Masters 1 & 2, MS & MBA réunira de 10 h à 17 h 30 plus de 1 000 formations et 50 spécialités à l'Espace Champerret. Un rendez-vous à ne pas manquer ! Invitations

Le stage comme tremplin vers l'emploi

Le salaire moyen d’un jeune diplômé Bac +5 et plus s’établit à 28 000 euros bruts par an (enquête Apec). Les bienfaits des stages ne sont plus à prouver par ailleurs. Qu’il soit de fin d’études, en alternance ou en césure, le stage reste la principale voie d’accès au premier emploi pour les jeunes diplômés de grandes écoles, qu’ils soient ingénieurs ou managers : 28,1 % d’entre eux. Coralie Foucher, Régional manager chez Hays Banque-Assurance le confirme : « Les banques n’hésitent pas à former des milliers de jeunes chaque année en vue de les recruter par la suite. »

A LIRE AUSSI >> 6 conseils pour transformer votre stage en emploi

Pour autant, « si votre entreprise ne veut ou ne peut vous recruter, votre stage reste encore, avec votre diplôme, votre meilleur passeport, ajoute Manuelle Malot, directrice Carrières et NewGen Talent centre de l’EDHEC Business School. Il faut apprendre à le valoriser. » Mais d’autres critères entrent en jeu. « Les candidats qui retiennent le plus notre attention sont ceux qui ont un projet professionnel précis et bien défini, confie une responsable de recrutement d’Altran France. Il est important que les jeunes diplômés ciblent précisément le domaine dans lequel ils souhaitent évoluer et sachent ce qu’ils peuvent y apporter. »

Rachida Soussi

Recruteurs à la une
5 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement