Identifiez-vous
stages_180
Accueil > Les entreprises sourcent et recrutent sur Snapchat !

Les entreprises sourcent et recrutent sur Snapchat !

Cet article est issu des archives de StudyramaEmploi.com et n'est accessible que par un moteur de recherche.
Nous vous invitons donc à rechercher, dans les rubriques en ligne de StudyramaEmploi.com, une information actualisée sur ce sujet.
Les entreprises diversifient les canaux pour détecter et recruter leurs futurs jeunes collaborateurs. Dernier outil à la mode : le réseau social Snapchat. Plusieurs grandes entreprises l’utilisent pour créer du lien avec les jeunes candidats qu’elles espèrent toucher (et recruter). Focus sur un phénomène sans filtre.


Le cabinet, spécialiste du conseil et des technologies, Accenture, qui recrute 1 000 collaborateurs d’ici à août 2017, a lancé, le 24 avril 2017, son premier AccentureSnapLive, pour permettre à des étudiants et/ou jeunes diplômés de poser en direct leurs questions sur le monde du conseil, les métiers et la politique de recrutement du cabinet. « Les résultats sont très encourageants et le nombre de followers augmente sur le compte », annonce-t-on chez Accenture France. Si bien qu’un second live aura lieu le mercredi 7 juin 2017 avec la Directrice du recrutement pour répondre aux questions des candidats sur les profils recherchés. « Les invités seront autant des personnes du business qui font des découvrir leur métier que des personnes des RH pour donner des conseils et renseigner sur nos process », indique-t-on chez Accenture. Et le phénomène n’est pas nouveau. Plusieurs rendez-vous ont rythmé l’année d’Accenture sur Snapchat. Mais aussi  celle de McDonald's, Michel et Augustin et bien d’autres entreprises.

A LIRE AUSSI >> Jeunes diplômés, que font les entreprises pour vous séduire ?

Se faire recruter sur Snapchat, est-ce vraiment possible ?

« C’est intéressant de voir que des entreprises se lancent dans des campagnes de recrutement via Snapchat, déclare Mélanie Hache Barrois, HCM Strategy Director pour l’Europe du Sud chez Oracle. Cette pratique fait écho à la façon dont les jeunes professionnels souhaitent communiquer et permet à l’entreprise de créer une relation personnalisée et dynamique avec les candidats, de s’exprimer en utilisant des codes qui leur conviennent. » Avec plus de 10 millions d’utilisateurs par mois en France, dont de très nombreux étudiants, les entreprises ne peuvent passer à côté d’un outil de communication aussi viral. Devoteam l’a bien compris en ouvrant un compte Snapchat pour permettre aux candidats de postuler en prenant un selfie et en snapant leur CV.

A LIRE AUSSI >> Le hackathon pour casser les codes du recrutement

Dynamiser sa marque employeur avec Snapchat

Pourquoi un tel engouement pour ce réseau social ? « Même si une vidéo de 10 secondes ne remplace pas un entretien d'embauche avec un recruteur, le processus de recrutement nécessite d’être redynamisé si les employeurs veulent rester attractifs, confie Mélanie Hache Barrois. Les plateformes sociales comme Snapchat sont sans doute un bon moyen pour diffuser des campagnes de recrutement destinées aux jeunes actifs et étudiants. De plus, ces campagnes peuvent bénéficier d’un aspect de communication virale qui contribue à dynamiser également la marque employeur. » C’est le cas pour BNP Paribas qui voit en Snapchat « l’outil idéal pour communiquer différemment sur la marque employeur. » Depuis mai, ses collaborateurs du monde entier y racontent leur quotidien au travers de vidéos et photos éphémères. L’objectif : faire découvrir la vie de ses salariés et leurs différents métiers de l'intérieur. Même son de cloche chez Société Générale qui donne la parole à ses alternants sur un compte Snapchat afin de montrer les coulisses de leur travail. Chaque jour, un alternant partage son quotidien sur ce compte via des Snapstories.

Des candidats sur Snapchat pour se divertir

Si aucune étude ne permet de dire combien de personnes ont été recrutées via cet outil, un objectif est toutefois souvent atteint : gagner des followers. Pour autant, du côté des candidats à l'emploi, l'engouement est moindre. Selon un baromètre réalisé entre mars et mai 2017 par le cabinet de recrutement Page Personnel, 80 % des 224 utilisateurs de Snapchat sondés indiquent ne pas utiliser ce réseau dans leur recherche d'emploi. Snapchat sert à se divertir. Seuls 18 % d'entre eux sont convaincus de l'utilité de Snapchat dans une recherche d'emploi et 10 % des chercheurs actifs interrogés suivent des entreprises pour découvrir leur marque employeur. Des efforts de communication restent à faire pour réussir à toucher les millions d'utilisateurs.

A LIRE AUSSI >> Les entreprises qui recrutent des jeunes diplômés

Pour autant, ces mêmes sondés utilisent de nombreux autres outils dans leur recherche d'emploi : 80 % des sondés évoquent LinkedIn, 33 % Viadeo, 27 % Facebook et 18 % Twitter. « Le recrutement est aujourd’hui multicanal, confirme Mélanie Hache Barrois. Plutôt que de privilégier un seul canal, une campagne de recrutement doit être diffusée sur différents canaux, qui seront choisis en fonction de la cible de recrutement. » Les entreprises ont donc tout intérêt à multiplier leur présence. Avec une moyenne d’âge de 31 ans et un volume de recrutement de jeunes diplômés et de stagiaires important (50 %), le digital représente ainsi pour Accenture le canal le plus efficace pour toucher ses cibles de recrutement dont la plupart sont « digital natives » et très connectées.

Un vent digital souffle fort sur le recrutement.

Rachida Soussi

01/06/2017
Recruteurs à la une
2 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement