Identifiez-vous
stages_180
Accueil > Modèle de lettre de motivation pour un poste de media planner

Modèle de lettre de motivation pour un poste de media planner

Pour décrocher un emploi en tant que mediaplanner, mieux vaut postuler avec une bonne lettre de motivation. Pour vous aider à bien la rédiger, voici une lettre de motivation commentée et consultable en bas de page. 



 

Les points forts de cette lettre de motivation pour un potse de media planner

 

Qualités de négociation et sens relationnel sont effectivement des aptitudes nécessaires pour le poste.

 

Les points faibles de cette lettre de motivation

 

• L’accroche n’est qu’une suite d’informations sans réel intérêt et sans lien entre elles : le diplôme est indiqué dans le CV, mentionner seulement son intitulé n’apporte rien. Le fait d’être « disponible immédiatement » ne doit jamais être mentionné ; cela n’est pas un signe de motivation, mais l’indice, négatif, que votre recherche d’emploi s’éternise. Si l’employeur est réellement intéressé par un candidat, il saura attendre que celui-ci soit disponible s’il est en poste. Enfin, rappelons qu’il est inutile d’indiquer le poste pour lequel on postule si l’on vient de l’indiquer dans l’objet.

• Ce candidat a-t-il été acteur dans ses différents stages ? On en douterait au vu de ses formulations, des stages qui « m’ont mené », des expériences « vécues ». Ces termes sont inadaptés au courrier professionnel car ils indiquent passivité et manque de dynamisme.

• Il aurait été intéressant de détailler le stage effectué au service publicité, expérience la plus en rapport avec le poste de media planner, et de démontrer de quelle manière il avait pu y faire preuve de « qualités de négociation » et « sens relationnel ». Même remarque concernant les autres qualités, qui ne sont évoquées que sous forme de liste passe-partout.

• Le rapport entre la spécialité de l’agence et la formation du candidat n’est pas évoqué de façon suffisamment explicite. De plus, il est un peu tard pour revenir sur le cursus universitaire qui a déjà été évoqué dès le début de la lettre de motivation. Ce manque de structure ne permet pas au candidat de valoriser ses atouts.

• Dans la dernière phrase, ce candidat ne semble pas très confiant puisqu’il ne parle que d’un « éventuel » (hypothétique ?) entretien.

• Au final, une lettre mal structurée, sans motivation apparente, qui dénote, contrairement à ce qu’écrit le candidat, un manque de dynamisme et de conviction. Le recruteur ne sera donc pas convaincu.

Rédaction Studyram@Emploi.com

Agenda
du recrutement