Identifiez-vous
stages_180
Accueil > Lettre de motivation : l'exemple pas du tout vendeur

Lettre de motivation : l'exemple pas du tout vendeur

Le modèle est téléchargeable en bas de page.



Jean-Christophe Thibaud, fondateur et dirigeant du cabinet Lectia, commente cette lettre.

Atouts

Sur la forme, le seul atout de cette lettre est qu’elle est courte.

Faiblesses

- Sur le fond, tout est à revoir. Typiquement, on sent que le candidat a envoyé un certain nombre de candidatures, toutes sur le même modèle, sans se soucier de son futur interlocuteur.

- Il n’y a aucune recherche sur l’entreprise à laquelle le candidat s’adresse. Les recruteurs apprécient qu’on parle de leur entreprise, que l’on montre un minimum d’intérêt pour leur activité.

- Le candidat ne donne aucune information concrète sur ses compétences. Il parle de stages d’études, mais il ne mentionne pas de réalisation pour illustrer ce qu’il sait faire.

- Jamais le candidat ne fait le lien entre ses compétences et ce qu’elles peuvent apporter à l’entreprise. Dans ce cas-là, pourquoi le choisir ?

- Sur la forme, c’est un courrier support de CV, mais il n’est absolument pas vendeur.

- L’emploi de « Madame, Monsieur » sans personnalisation est à bannir.

- Le candidat peut éviter d’écrire : « Je joins mon CV. » On se doute que c’est le cas.

A la place, il aurait mieux valu proposer un rendez-vous.

Retenue ?

Ce type de lettre est l’exemple même de ce qu’il ne faut pas faire. Elle termine son parcours au mieux dans le dossier « Divers », au pire dans la corbeille. De plus, le candidat ne propose même pas de rencontrer la personne à qui il écrit…

Source : 200 lettres de motivation, spécial jeunes diplômés, éditions Studyrama.

Recruteurs à la une
1 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement